METHODE DE JEU AUX COURSES


Le favori : pronostiquer au Turf

Il a indiscutablement une réussite certaine. Souvent mené par un driver de talent ou un jockey reconnu, il reste sur des performances de choix et/ou trouve des conditions intéressantes de course, à la limite de la qualification ou du rendement de distance au trot par exemple. Il a un coefficient de réussite très correct dans les courses dites à événements (celles des quintés plus). Lorsque le favori du quinté+ y gagne dans 30 % des cas, 6 fois sur 10 cette victoire est acquise dans la discipline du trot.
Au final, il s'avère être une base solide de jeu donc mais qui par définition rapporte peu. Il pourrait être pris en base dans un champ réduit mais devra être associé à des outsiders à des cotes spéculatives (supérieures à 15/1 par exemple) afin d'avoir des rapports un peu plus conséquents.
Le champ réduit permet de prendre un ou des chevaux de base (dont la présence est indispensable à l'arrivée) mais a surtout pour but également de réduire le coût du jeu. La contrepartie étant que cette base doit donc obligatoirement figurer à l'arrivée (dans les trois premiers par exemple pour les couplés placés, trio, tiercé etc...).
Exemple : A est favori, B/C/D trois outsiders. Le jeu choisi est le 2/4 (mise de base de 3 €). Au lieu de jouer A/B/C/D dont le coût est de 18 €, on prend A en base, auquel on lui associe B/C/D, on dit alors A sur B/C/D, le coût n'est plus que de 9 € puisque l'on joue A/B, A/C et A/D. Inconvénient, la présent obligatoire de A dans les 4 premiers alors que dans le premier jeu combiné A n'est pas forcé de terminer dans les quatre premiers afin de faire toucher le parieur qui couvre aussi les combinaison B/C/D avec son premier jeu néanmoins plus coûteux.

Chaque jeu de la gamme accepte bien entendu le jeu en champ réduit qui peut s'avérer être très efficace et permet d'élargir grandement le nombre de chevaux joués < en associés associés associés associés > . Bien sur lors d'un jeu en quinté plus il ne faudra pas se contenter d'un cheval de base (trop onéreux) mais prendre deux voire trois chevaux de base après s'être renseigné sur les différents coûts de ces techniques.
En jeu simple (gagnant et/ou placé) et avec une moyenne de plus 50 % de réussite dans les trois premiers dans les quintés plus et un peu plus encore dans les autres courses de façon générale, le favori n'est toutefois que difficilement rentable rapportant le plus souvent moins de 2 euros en jeu simple placé.
Les systèmes de montante en augmentant le capital joué de trois mises à chaque échec (1, 4, 7, 10, 13 etc.) par exemple, reste douteux, dangereux et surtout réservé aux portefeuilles fournis tant la mise d'avance doit être importante (on l'estime environ à 30 coups sans aucun gain). Il pourra des lors toutefois servir utilement de point d'appui et donc de base dans tous les autres jeux de la gamme proposé (couplé gagnante, tiercé, quarté .).
Mais il ne faudra pas s'arrêter à un seul cheval et nombreuses sont les arrivées ou les chevaux moins appuyés au betting se taillent la part du lion.

Les outsiders : pronostiquer au Turf

Ainsi, se pencher sur des outsiders peut se révéler juteux car, par définition, l'espérance de gains est plus élevée me me si le parieur aura moins l'occasion de passer au guichet.
Cotés à plus de 10/1, ils sont légion dans les handicaps de catégorie en plat et dans les quinté plus, notamment ou les valeurs se nivellent avec le travail du handicapeur qui égalisent sensiblement les chances de tous les concurrents. Ainsi, la tâche s'avère complexe mais les mises sont sensiblement moins élevées car les cotes plus intéressantes.
Un jeu attractif s'il en est, se trouve être le multi, ou la notion d'ordre n'apparaît pas, et qui peut être tenté en 4, 5, 6 ou en 7 chevaux (et en 4, 5 ou 6 avec le mini multi dans les courses de 10 à 13 partants). Le but étant de trouver les 4 premiers de la course en question.
Prendre 3 outsiders en base et les associer à quelques favoris, jouer l'ensemble en multi en 5 ou en multi en 6, peut se révéler très intéressant avec un coût moindre. On pourrait également panacher un favori avec deux outsiders dans les courses ouvertes ou une seule base se détache à nos yeux.
Exemple : multi en 5 - 3 chevaux de base - 5 chevaux associés coûtera 30 euros.
Une autre combinaison avec un multi 6, 4 bases et 5 associés coûtera la même somme.